Extension du domaine de la mode, création, tactique, et application.

Publié le par Phil

Le Jean fait partie de notre quotidien depuis 50 ans, même si les coupes changent...mais les chemises changent de col régulièrement, et le fixe-chaussette a disparu de notre univers vestimentaire. En est-il de même pour les tactiques et stratégies mises en place autour d'une table de poker ? Y a -t-il là aussi des courants de modes, des créateurs, des fashion victimes et des blasés, voire  des indifférents qui garderaient, par ignorance ou désintérêt, les mêmes stratégies à travers le temps, quelles que soient les modes ?


Cela semble évident, tant certains se gargarisent de termes techniques et sont fiers d'exhiber la dernière arme de leur attirail, quel qu'en soient d'ailleurs l'âge et l'intérêt stratégique topique...
J'avais évoqué cette tendance dans un ancien article , en parlant des ces gens qui jouaient aux joueurs de poker, comme les gosses dans la cour de l'école, jouent au footballeur et non au football, en singeant leurs idoles. Ramenée au domaine de la mode l'interrogation se déplace mais reste dans la même optique: on a parfois l'impression d'assister à un show (avec le sens exact du terme anglais !), où le joueur ne cherche qu'à se montrer...Même si on frise parfois le ridicule de l'auto-promotion ostentatoire ! La semaine dernière au casino je call une relance préflop en position avec une main à potentiel, et je touche la middle paire, le relanceur check, et je mise un peu, pour me situer..
Et là le gars envoie une grosse relance... Je jette évidemment. Et le gars me dit , tout fier: " C'était un check raise !"

Sans blague????


En fait la question qui se pose est surtout l'attitude de chacun vis à vis de ces techniques:
Comment leur utilisation évolue-t-elle au plus haut niveau, et comment cette évolution se répercute-t-elle sur la base? Pour bien me faire comprendre je prendrai l'exemple de la position: les textes canoniques (Harrington par exemple) insistent sur l'importance de la position, aussi, le joueur débutant, qui ne connaît pas la théorie, ne tiendra-il pas compte de sa position, et il se verra stigmatisé par les anciens à la table (je parle pour une partie de club, à vocation pédagogique), parce qu'il a joué une main injouable UTG, ou qu'il n'aura pas relancé en fin de parole etc...
Le joueur classsique essaiera de voler les blinds en fin de position et jettera sa poubelle UTG...
Mais le joueur intermédiaire en profitera pour montrer plus de force qu'il n'en a en relançant en début de parole, et évitera peut-être de voler au bouton trop souvent, parce que c'est trop visible...etc...Ainsi se forme des modes, à contre courant parfois des canons et des théories classiques...Ainsi certains joueront fort les suited connectors et les relanceront en début de parole, quand d'autres auront pourtant précisé qu'il convenait de les jouer soft et avec la cote donnée par plusieurs limpers. Ainsi, la min raise qui sera reprochée au joueur débutant (ne relance pas du double, ça sert à rien !), deviendra une arme tactique intéressante dans certains cas, face à de bons joueurs, en s'apparentant au smallball, tout comme le value bet  apparent à la river qui fera folder un jeu que la grosse relance classique de l arrachage aurait fait payer...Et que dire des Surrelance entre les partisans du  3bet et ceux du 4 bet et la variante qui semble se généraliser du 3 bet light ? Voire là aussi de la min raise dans certains cas?
C'est un jeu complexe qui s'engage alors...

Comment se comporter vis à vis de la théorie et de la mode, quand on les connaît ? Comment Agir, et comment Réagir, en fonction des deux critères de la tradition et de la modernité, si je puis me permettre de faire ici un parallèle avec la querelle des anciens et des modernes en littérature, ou à celle plus politique du traditionnalisme et de la Révolution permanente...

Vu du côté de l action c'est assez simple, me semble t-il...Il suffit de varier, j'entends par là que votre relance en début de parole ne doit pas forcément signifier une premium, et que votre relance cut off ou bouton doit pouvoir être aussi bien un vol qu'un monstre...Cela pour rester illisible...
Mias la réaction est beaucoup plus complexe...Ce gars qui relance UTG, comment puis-je savoir si c'est un joueur classique, avec des bases théoriques qu'il applique consciencieusement, ou un joueur aguerri, qui jouera sur l'image de la relance UTG?
 Ou même un débutant, qui n a aucune idée des positions, et qui aura un Range imprévisible ici ?

Seule l'observation et la connaissance des joueurs peut vous le dire et ça n'est pas toujours simple, car on n'est jamais à l'abri d'une erreur, et elle peut coûter cher...



Alors il y a un truc, pour vous enlever le mal de tête...être plus souvent du côté de la hache que du tronc !

Agissez, relancez, variez votre jeu...Soyez hyperactif même...Et laissez le mal de tête aux autres...

Plus vous serez actifs, plus vous serez illisibles...
Et puis il y a un conseil de bon sens évident: essayez de savoir à qui vous avez affaire avant de vous engager dans une partie, surtout si c'est du cash game...
Une petite anecdote comique pour terminer sur un trait de légèreté en ce dimanche matin:

A Evian, dans un tournoi satellite... A ma table il y a deux pro de l'EFP avec le macaron "Ecole française de Poker" à la table à notre droite il y a Pascal Perrault (Logo Poker 770 bleu flash sur la poitrine) et Thomas "Fougan" Fougeron, qu'on peut difficilement manquer, et Paul Testud qui est un ancien sur le circuit au palmarès étoffé... De l'autre côté Jamel Maistriaux de la Team 770 avec le Logo, lui aussi évidemment, et Roger Hairabédian (qu'on peut dificilement manquer lui aussi...) et devant nous, il y a Pedro Canali, vainqueur d'Enghien, Alain Roy (Team Partouche écrit en gros) et Christophe Savary, qui a gagné la semaine d'avant le WPT marrakech !!! Plus d'autres évidemment un peu partout dans la salle, mais ceux-là sont tous à moins de 4 mètres !!!
Et tout à coup, mon voisin de droite entre deux coups, me demande:

"Ils avaient dit qu'il y aurait des joueurs pro à Evian, vous pensez qu'il y en a dans ce tournoi???"

C'est mignon, c'est frais...Mais je vous conseille tout de même de manière générale, avant de plonger dans une piscine, de vérifier qu'il y a bien de l'eau dedans, et qu'elle n'est pas infestée de piranhas


Publié dans novembre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Poker Dealer 30/09/2010 11:37


looool, "Y aura-t-il des joueurs pros" dans ce contexte c'est juste énoooooorme !! Et pourtant j'en ai entendu des conneries autour des tables de poker... ^^